7 étapes pour une vente réussie

Réussir votre vente immobilière passera par une série d’étapes et actions clés qui détermineront son succès en termes de rapidité et de prix de vente. Chacune de ces étapes est essentielle à la bonne réalisation de la vente. C’est pourquoi, une préparation en amont ou un accompagnement par l’un de nos consultants vous permettra de gagner davantage en tranquillité et de vous simplifier la vente.

ÉTAPE 1 : le plan d’action

La première étape consiste à établir le plan des actions à effectuer pour trouver un acquéreur dans des circonstances de prix et de temps conformes à vos attentes. Pour cela, effectuez un diagnostic objectif de vos circonstances personnelles et de la situation de votre bien. Si de nombreux éléments sont à prendre en compte, les quatre suivants sont déterminants.

Premièrement, vos circonstances personnelles : contraintes de timing à respecter ou à l’inverse, vente longue…

Deuxièmement, les particularités du bien : est-il libre d’occupation ? Meublé ? La décoration est-elle actuelle ?

Troisièmement quel est l’état du bien? Quels sont les gros travaux à venir? Est-il habitable en l’état?

Finalement, l’environnement extérieur: se situe t-il près des transports, écoles, industries…? L’endroit est-il agréable ?

Ces éléments auront un impact sur le profil de vos acquéreurs, sur le prix de vente de votre bien, ainsi que sur les actions à mettre en oeuvre aussi bien au niveau administratif que marketing pour que votre vente aboutisse de la meilleure des manières. 

ÉTAPE 2 : l’évaluation du bien

L’évaluation cherche à déterminer le prix auquel un acquéreur devrait se porter preneur pour le bien dans les circonstances de délais et d’argent acceptables pour le vendeur. Surévalué, le bien n’attirera pas les visiteurs et ne se vendra donc pas, avec comme conséquence de rallonger la vente et durcir les négociations. Sous-évalué, un vendeur peut se voir engagé à un prix moindre que celui qu’il aurait pu obtenir et éprouvera une perte d’opportunité.

L’évaluation est importante mais reste cependant fréquemment déconnectée du marché. Effectuée par un non-professionnel, ce dernier se trouve confronté à un affect trop important de par son vécu dans le logement que pour être objective. Une évaluation doit se baser sur des critères factuels et prendre en considération les éléments clés qui détermineront la valeur du bien. Si vous souhaitez en savoir davantage sur les éléments à prendre en compte pour une évaluation, lisez notre article dédié. L’évaluation immobilière, une science exacte ? 

ÉTAPE 3: photos et annonce

Si la photo immobilière possède son lot de spécificités, elle n’en demeure pas moins l’élément le plus important de votre annonce. En effet, les visiteurs de sites immobiliers passent la majorité de leur temps sur les photos. Un visiteur qualifie ou disqualifie un bien en une poignée de secondes ( 20 selon un article du Wall Street Journal). Je vous invite à lire notre article dédié à la photo immobilière: en immobilier de mauvaises photos peuvent coûter cher.

La photo revêt donc un rôle marketing primordial et l’objet doit de ce fait être particulièrement soigné. Commencez par ranger et désencombrez les pièces. Ensuite, dépersonnalisez le bien à vendre en lui retirant objets ou décorations au goût personnel afin qu’un acquéreur potentiel ne se sente pas chez vous mais bien qu’il se projette chez lui. N’hésitez pas à ajouter des éléments de décoration subtiles en privilégiant les tons clairs et neutres qui renverront la lumière. Finalement, privilégiez la lumière du jour mais éclairez au besoin les espaces sombres. Retrouvez nos 8 conseils pour préparer votre bien à sa vente. 

Pour finir, la description doit être une représentation succincte à la fois vendeuse et honnête du bien. Survendre un intérieur vous ferait courir le risque de collectionner les déceptions lors des visites.

ÉTAPE 4: le dossier de vente

Le dossier de vente comporte les pièces à annexer au compromis de vente. De sa bonne réalisation et finalisation dépendra le délais entre la signature du compromis de vente et celle des actes définitifs. Commencez à collecter les pièces nécessaires en amont. C’est en effet la responsabilité du vendeur de fournir l’ensemble des documents, à savoir : le titre de propriété, les diagnostics obligatoires, les informations de la copropriété s’il en est une ainsi que les justificatifs de travaux et d’assurances. Vous retrouverez ici les principales pièces à collecter pour constituer un dossier administratif complet. Le dossier administratif de vente.

ÉTAPE 5: l’organisation des visites

Avant les visites, préparez votre bien et faites en sorte qu’il soit rangé, aéré et éclairé. Ayez à votre disposition les renseignements importants sur le bien. Assurez-vous également en amont du sérieux des acquéreurs. Et finalement, planifiez suffisament de temps pour la visite en prenant en compte les éventuelles négociations ou questions des visiteurs.

ÉTAPE 6: les avants contrats

L’offre d’achat ne doit pas être prise à la légère car la vente est considérée comme parfaite une fois qu’il y a acceptation de l’offre par le vendeur. Elle comporte les conditions suspensives telles que les conditions de financement ou encore la délivrance d’autorisations.

Le compromis de vente est quant à lui rédigé par un notaire ou par un agent immobilier et prépare la signature des actes authentiques. Il scelle la volonté des deux parties de transférer le bien. S’il n’est pas légalement obligatoire, il est cependant fortement conseillé. En effet, une fois signé, seul l’acquéreur possède un délai de rétractation qui est de 10 jours, le vendeur ne pouvant à ce stade plus se rétracter.

ÉTAPE 7: les actes définitifs

Il existe toujours un délai entre la signature des compromis de vente et celle des actes authentiques. Le minimum est généralement de 3 mois quand l’acheteur a recours à un prêt immobilier et de 2 mois lorsqu’il finance le bien avec des fonds disponibles. A ce stade, les conditions suspensives doivent avoir été réalisées et le prix total doit avoir été réglé par l’acquéreur. Ces fonds doivent se trouver sur le compte du notaire avant la signature des actes. Une fois signés, les actes sont transmis au service de la publicité foncière. L’acquéreur reçoit alors son titre de propriété ainsi que, dans la majorité des cas, les clefs de son logement.

Share This